Historique de la Paroisse Saint-Jérôme

C’est suite à de nombreuses démarches entreprises dans le but d’établir une paroisse de langue française, qui ne semblaient pas aboutir, que des représentants de la communauté francophone, dont certains membres de l’Ordre de Jacques Cartier, ont invité le délégué apostolique de l’époque, Mgr Panico, à se rendre à Windsor les rencontrer. Le 29 mai 1958, la Sacrée Congrégation du Consistoire de l’Église autorisa l’érection à Windsor d’une paroisse française.

Cette paroisse donna un nouveau souffle aux catholiques de langue française de tout le diocèse de London et fut placée sous le patronage de Saint-Jérôme, l’un des plus illustres personnages du martyrologe catholique romain. C’est son Excellence Mgr John Cody qui établit effectivement la nouvelle paroisse en juin 1958 et qui nomma le Père Léo Charron comme curé-fondateur.

Sans secteur géographique délimité, la paroisse Saint-Jérôme était destinée à desservir tous les Canadiens-français de la région. La Société Saint-Jean-Baptiste, dont M. Albert Cousineau était le président, convoqua une réunion où fut organisé un comité de recrutement dont la présidence conjointe fut confiée à Mme Aline Bézaire et à M. Pamphile Duguay. Les résultats ne se firent pas attendre: en septembre 1958, au-delà de 300 familles étaient inscrites, et à la fin de la campagne de recrutement, la paroisse Saint-Jérôme comptait 434 familles.

Les premiers paroissiens enregistrés furent Pamphile et Doris Duguay, Albert et Délia Cousineau et M. et Mme Louis Frenette. Une chorale fut formée sous l’habile direction de M. Maurice Lacasse, accompagnée à l’orgue par Mme Charlotte Mongenais. Les premiers paroissiens assistèrent d’abord à la Messe dominicale dans le gymnase de l’ancienne école Saint-Rosaire, puis à la salle Casa Romana, dans l’église slovaque de S.S. Cyrille et Méthode, grâce à la bienveillante hospitalité du curé Kurta et, le premier novembre, dans le tout nouveau Centre canadien-français.

Le 21 août 1960 restera une date mémorable au coeur de plusieurs fidèles de la région; l’inauguration de l’église Saint-Jérôme, bâtie juste derrière le Centre canadien-français, fruit de beaucoup de persévérance, de sacrifices et de prières.

En juin 1964, M. l’abbé Oscar J. Martin a succédé au curé fondateur, M. l’abbé Léo Charron. En 1969, Mgr Jean Z. Noël est devenu curé et a été suivi en 1982 par M. l’abbé Robert Champagne qui avait été vicaire de la paroisse pendant quelques années. L’abbé Marc Larocque l’a succédé comme curé de juin 1992 à juillet 1994 alors qu’est arrivé le Père Daniel Morand. En juin 2012, le Père Terence  Runstedler lui succède pour devenir le septième curé de la Paroisse Saint-Jérôme.

Les Pères Laurent Brunet, Jacques Carron, et Gilbert Simard ont été vicaires de la paroisse. Elle a aussi accueilli en résidence les Pères J. C. Levaque, Manuel Cepeda et Joel Jaime Montano.