Carême dans la ville – méditation du jour (25 mars 2020)

Les Dominicains de Lille vous proposent une méditation quotidienne dans le cadre du « Carême dans la ville ». Voici celle du 25 mars 2020 :

Mystère joyeux

« Réjois-toi, toi qui est comblée par la grâce ; le Seigneur est avec toi. » (Lc 1, 28)

Mon nouveau-né dans les bras, je considère son petit visage délicat, son corps harmonieux, ses mains, ses doigts minuscules, palpitant de vie, dépendant de notre amour, mais riche de son existence en devenir. Son papa et moi n’avons décidé ni de son sexe, ni de son physique, ni de son caractère. Et son arrivée dépasse tout ce que nous avions imaginé ou rêvé. Seigneur, je te rends grâce pour ce cadeau incomparable ! Face au mystère de l’arrivée d’un enfant, quelle mère n’a pas mesuré que la vie est un don ?
Le jour de l’Annonciation, Marie accueille la parole de l’ange. Son fils « sera appelé Fils du Très-Haut ». Jésus n’est pas seulement son enfant, Il est aussi le « Fils de Dieu ». Mystère dans lequel elle entre progressivement.

Comme Marie, à la lumière de la foi je découvre que mon enfant n’est pas seulement le mien, il est le fils du Père. Lors de son baptême, son parrain, sa marraine s’engagent avec nous, les parents, pour l’éduquer et l’accompagner sur le chemin de la foi. À travers eux, c’est toute la communauté chrétienne qui s’engage, et Dieu qui nous apporte son soutien. Dans ma prière, constamment, je remets mon enfant entre les mains de son Père du Ciel et expérimente ce que Khalil Gibran disait : « Vos enfants ne sont pas vos enfants… Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. »

Maintenant, j’ai six enfants. Face aux épreuves de la vie qu’ils rencontrent, les études difficiles, les recherches d’emplois qui durent, les déboires sentimentaux, je n’ai plus peur, je garde confiance. Le Père du Ciel veille et les accompagne.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.